Tout savoir sur la dyslexie et les exercices correspondants

Tout savoir sur la dyslexie et les exercices correspondants

Substitution, inversion, confusion, adjonction et omission des lettres et de syllabes, difficultés à écrire le son entendu, et difficultés à lire ce qui est écrit… telles sont les manifestations de la dyslexie, un trouble d’apprentissage du langage écrit qui atteint 8 % de la population.

Cette difficulté d’apprentissage peut constituer un obstacle à la réussite scolaire. Elle peut aussi entraîner de troubles de comportement, de problèmes sociaux ou d’anxiété. Toutefois, il est possible de traiter la dyslexie avec des exercices spécifiques.

Qu’est-ce que la dyslexie ?

La dyslexie est un trouble qui affecte l’apprentissage de tout ce qui se rapporte à l’écrit (lecture, écriture, épellation, orthographe…). Pour ainsi dire, l’enfant a du mal à élaborer la correspondance avec les sons et les signes écrits. Il peut par exemple confondre « s » et « ch », inverser des lettres « criage » au lieu de « cirage », omettre des lettres « arbe » au lieu de « arbre ». Dans le « test du Poucet », l’enfant dyslexique peut transformer la phrase « Robin est petit comme un pouce » par « Co din est pe tite comme un pu ce ».

Quelles sont les conséquences de la dyslexie ?

La dyslexie n’est pas le signe d’un problème psychologique ni d’un trouble psychiatrique. Ce n’est pas non plus la manifestation d’un déficit intellectuel. Elle peut atteindre un enfant normalement constitué qui ne présente aucun problème sensoriel (vision, audition). Ce n’est pas pourtant un problème banal. La difficulté scolaire qui en résulte peut entraîner des échecs répétitifs, un décrochage scolaire précoce, une marginalisation, un trouble comportemental.

Comment diagnostiquer la dyslexie ?

Le « test du Poucet » est un test d’évaluation de la dyslexie par des exercices de lecture d’un texte prédéfini. L’enfant sera évalué par le temps de lecture, le nombre d’erreurs, les pauses et les autocorrections. L’enfant doit passer par la suite par un bilan orthophonique, un test de QI, un bilan ORL ainsi qu’un bilan ophtalmo et orthoptique.

Comment soigner la dyslexie ?

Une fois le trouble identifié, les parents peuvent choisir entre les nombreuses méthodes existantes. Il est possible par exemple de traiter la dyslexie à travers des exercices d’orthophonie dispensés par un professionnel. Il s’agit d’une rééducation qui permet à l’enfant de maitriser la lecture et l’écriture peu à peu, et de devenir autonome dans son apprentissage. À part les séances chez l’orthophoniste, l’enfant doit également être suivi par un psychologue ou d’autre spécialiste en fonction de son niveau de difficulté.

Comment accompagner l’enfant dyslexique à la maison ?

D’abord, il faut aider l’enfant sur le plan émotionnel. Il faut faire attention à nos gestes, à nos paroles et à nos remarques face aux difficultés ressenties par l’enfant. Il faut que ce dernier ait confiance en lui et qu’il ait une haute estime de lui-même. Il faut lui donner des dyslexie exercices de lectures tout en lui expliquant clairement les consignes. Lui trouver des activités parascolaires telles que la musique, la danse ou le sport est une très bonne idée. Les parents peuvent aussi les méthodes innovantes ou les exercices adaptés pour enfants dyslexiques, élaborés par des pédagogues et des éducateurs spécialisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *